COMMENT BOIRE NOS VINS DANS LES MEILLEURES CONDITIONS :

D'une manière générale nos vins se comportent très bien avec l'air. Vous pouvez donc les ouvrir une heure avant de les servir voir même les décanter en carafe pour encore plus de plaisir. Côté température, la fourchette est ample mais nous conseillons de les apprécier entre 16 et 18°C. Evitez de les laisser dans les pièces chaudes (comme votre cuisine).
Pour les vins blancs : les mêmes conditions d'aération que pour les rouges sont à respecter avec une fourchette de température plus basse : de 10 à 12°C. Veillez à ne pas trop refroidir ces derniers qui sont bien meilleurs à 14°C qu'à 8°C.

GENERALITES SUR LA GARDE :

Sans exception, nos vins seront toujours meilleurs si vous les buvez 5 ans après la récolte. Ils garderons la typicité qui fait leur différence pendant encore 5 ans, voir 7-8 ans pour les grands millésimes. Après ces années, ils resterons de très bonne qualité avec les arômes flatteurs de bouquet des vins vieux.

NOS IMPRESSIONS SUR LES MILLESIMES :

* 2003 : année fortement ensoleillée, ce millésime en est le reflet. Aussi fruité que 2001, avec des notes très marquées de fruits rouges, de violette, il donne en plus la vision d'un vin de garde de grande stature. Beaucoup de gras et un bel équilibre acide/tanin sont ses principales qualités. A attendre encore 3 ans minimum.

* 2002 : un millésime qui s'annonce comme une année très aromatique, moins tanique que ses prédécesseurs, il se boiera mieux jeune. D'une belle concentration, vu les efforts fournis, il garde les mêmes aptitudes au vieillissement que les autres.

* 2001 : année de la même stature que 2000 avec un supplément de fruits d'une grande concentration. Autre bonus, l'onctuausité en bouche qui fait de ce millésime l'un des plus agréables à boire de ces 5 dernières années.

* 2000 : année remarquable à plus d'un titre. Indispensable pour marquer le changement de millénaire, d'une très bonne aptitude à la garde en plus une étonnante concentration d'arôme vu sa jeunesse actuelle. Très prometteur. A boire après 3 ans d'attente minimum.

* 1999 : année d'une très forte intensité colorante et à structure tannique dense. Belle concentration et un fort potentiel de garde.

* 1998 : année marquée par un fort ensoleillement estival ayant pour résultat une structure tannique très présente à attendre encore 2 ans.

* 1997 : année exceptionnelle à plus d'un titre. La qualité moyenne des Côtes de Rhône sur ce millésime est très moyenne à cause de pluies importantes au début du mois de Septembre. Au Domaine, vu les conditions climatiques, le choix a été fait d'attendre que le temps s'améliore. Par chance, nous avons bénéficié d'un été indien de 3 semaines ayant pour résultat la production de vins Hors Norme, inclassables, d'une concentration et d'une complexité aromatique rarement vue. A boire par curiosité absolument.

* 1996 : année normale, issue de conditions climatiques climatiques favorables. Belle structure, peut se boire dès à présent.

* 1995 : année mythique, tant par sa renommée partout en France que par sa qualité qui n'est plus à prouver. D'une complexité rare, belle structure, couleur encore fort soutenue. A apprécier dès maintenant sur des mets très corsés.

* 1994 : année moyenne en potentiel de garde, vu sa structure plus légère que son illustre voisin. Est à boire dès maintenant sur des viandes blanches avec délectation.

* 1993 : année peu reconnue pour ses qualités car très hétérogène dans les Côtes du Rhône, mais une très belle réussite au Domaine. A apprécier dès maintenant pour son parfum au maximum de sa puissance et sa bouche d'une grande ampleur.

* 1991 : Grande année méconnue pour les même raisons que 1993. Est à apprécier maintenant vu son âge.

* 1990 : Année mythique par excellence, à boire avec des viandes corsées. Il est à mâturité.