Les vins du Clos des Cazaux

les Grains de Novembre
Cépages :
100% Grenache blanc
Sol : coteaux de safre de l'Astien ou d'argile grise.
Date de récolte : en trois tris successifs entre le 15 octobre et le 15 novembre.
Vinification : récolté à 24° potentiel, puis fermentation alcoolique jusqu'à 14.5° d'alcool et mutage au SO2.
Elevage : deux ans en barrique de 2ième vin.
Dégustation : à servir de préférence à 15 degrés. Ouvrir la bouteille 30 minutes à l'avance.
Ce vin un peu fou est né d'un constat et d'une bonne part de rêve. En effet, nous avons remarqué que le grenache blanc, cépage très précoce et généreux en alcool, au moment des vendanges possédait parfois un ou deux grains par grappe qui avaient pris une belle couleur violette et était légèrement desséché (par la pourriture noble).
Evidemment leur concentration en sucre était exceptionnelle! Le seul problème était de vérifier si ce phénomène s'étendait à tous les grains de la grappe en reculant la date de vendange.

Au fil des années et des récoltes gaspillées sur pied, nous nous sommes rendus compte que ce rêve était possible mais le "noble phénomène" ne s'accomplissait qu'avec 4 rangées, aux conditions d'exposition et d'aérodynamique très particulières, sur tout l'ensemble du domaine.
C'est le prix à payer pour pouvoir élaborer un vin blanc liquoreux dans les côtes du Rhône! De ce fait, bien entendu la production de ce nectar est plus que confidentielle puisque nous en vinifions une barrique les bonnes années.

Le résultat est surprenant et sans comparaison possible, avec une couleur jaune très soutenue à reflets orange, une palette aromatique impressionnante allant de l'abricot sec à l'ananas en passant par le miel de lavande, le coing, la cannelle, le caramel, la poire et les amandes grillées entre autre exemple.
On l'appréciera seul pour sa finesse et son acidité flatteuse vous permettant de décomposer à loisir tous ses différents parfums sans aucune lourdeur pour un début de repas, ou accompagné de fromages persillés qui sont toujours en adéquation parfaite avec les grands vins liquoreux, voire en dessert avec des gâteaux aux fruits secs (abricots, figues, noix) du fait de sa belle proportion en sucres résiduels.

Retour